Capture_d_écran_2021-10-18_à_15.44.05-removebg-preview.png
Capture_d_écran_2021-10-18_à_15.35.36-removebg-preview.png
Capture_d_écran_2021-10-18_à_15.43.37-removebg-preview.png

Édito

Les gones, il faut que je vous explique quelque chose.


A l’heure à laquelle je vous écris, je ne suis pas sûr qu’on ne sera pas tous morts pendant les vacances ni qu’on sera pas tous terrassés à la rentrée par quelque variant.


Alors on va faire comme si que pas.


Oui ! Par extraordinaire, la vie est redevenue ce doux matelas gonflable mollement balloté par le paisible cours d’eau de la destinée.
 

Oui ! Nous pouvons, en cette rentrée, comme d’habitude et l’euphorie au cœur, passer trois heures par jour lascivement bercés par les embouteillages, passer joyeusement huit à dix heures par jours à travailler pour ce patron qui nous aime tant, nous pouvons gagner sereinement cette somme d’argent dérisoire mais suffisante pour payer gaiement notre
terme.


Oui ! Les actionnaires du monde entier vont pouvoir encore et toujours engranger des milliards dans la joie tandis que crève un quart de l’humanité de maladie, de misère, de pollution et de dérèglement climatique.


Quelle volupté !


Oui ! Le « Guignol de Lyon » va, de nouveau, pouvoir amuser toute la famille par ses désopilants personnages, par ses spirituelles facéties et par ses comédie burlesques et poétiques.


Oui ! vous êtes toujours les bienvenus, adultes et enfants, hommes et femmes, robots et
extraterrestres dans notre thiÂrtre oùs’quon rigole tant.

 

Alors venez.


On vous attend.


P.S. Seule la fin de cet édito est vraie, saurez-vous la découvrir ?

Les coulisses en vidéos

calendrier_edited.jpg

Restez à jour en nous suivant sur...

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube